AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❝ Oh please go away • FT Svetlana ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
❝ Auteur ❞
❝ Message ❞
❝ Invité ❞

MessageSujet: Oh please go away • FT Svetlana   Mer 29 Aoû - 9:19


Oh please go awayfeat Svetlana + Raven



Y'a des jours comme ça, où il vaut mieux rester couché. Où tout tes les actions que l’on va faire sont toutes plus pourries les unes que les autres. Seulement, on ne peut pas savoir à l’avance si sera une bonne journée ou pas. Alors on commence sa journée normalement, en espérant que tout roule. Un grand nombre de personnes pensent que la vie que je mène est facile. Après tout, je suis célèbre, à l’abri du Game Over, j’ai des domestiques, une belle villa, une famille. Un peu tout quoi. Oui, mais ma vie en ce moment n’est pas toute rose. Il y a les médias qui me harcèlent, Smilin qui fait des siennes, mon agent qui veut à tout prix que je ressorte un disque, les réunions mondaines qui m’exaspère au plus haut point. Mais en ce moment, mon principal souci, ce qui me fait le plus mal, c’est l’absence de l’homme que j’aime. Homme que j’ai moi-même jeté, je vous l’accorde. Pour ma défense, je souhaitais juste le protéger. Je ne pouvais pas deviner qu’il allait tomber dans un tel état de misère. Je m’en veux tellement. Généralement, j’ai juste à passer un moment sous ma douche, à me concentrer sur autre chose et je ne ressens plus que l’habituel mal être qui ne me quitte plus depuis trois mois. Seulement, aujourd’hui, tout va de travers. J’ai renversé mon jus de mangue sur ma nouvelle chemise Versace, impossible de retrouver mon sac Prada et mon portable est à plat. Vraiment, je le sentais avant même de franchir la porte de chez moi, les galères ne faisaient que commencer.

Comme j’avais raison.

J’ai dû attendre dix minutes que ma gouvernante fasse déguerpir les journalistes. Après, j’ai enfin pu sortir. Voiture, direction le domicile de mon agent. Ce mec est sympa, vraiment, même s’il est un peu trop travailleur. Bref, on a été enregistré une chanson au studio puis on a discuté jusqu’à 13h. Je mourrai littéralement de faim, alors j’ai décidé de rentrer chez moi pour me rassasier. Manque de bol, ma voiture était en panne et je n’avais franchement pas envie d’attendre un dépanneur. Donc, j’ai décidé de rentrer à pied. Au bout d’une vingtaine de minutes de marche, je me suis pris un bon café à emporter avant de continuer mon chemin. Plongé dans mon téléphone, je n’ai pas fait attention où je marchais et je suis rentré dans quelqu’un. Une femme, je crois. Bien entendu, le café a atterrit sur ma veste. J’étais vraiment au bord de l’explosion à cet instant. Furieux, j’ai commencé à incendier la pauvre demoiselle tout en enlevant ma veste pour au moins sauver ma chemise. « Non mais c’est quoi votre problème ? Vous ne pouvez pas regarder où vous marchez non ? Elle coûte une fortune cette veste et en plus elle est neuve ! J’espère que vous avez assez d’HP pour me rembourser ! » Relevant mon regard vers elle, je me figeais. Oh génial, juste elle. Svetlana. Elle me harcèle presque pour avoir de mes HP. C’est sûr, elle n’a vraiment pas les moyens de me payer ne serait-ce que le bouton de manchette de ma veste. Soupirant, j’envoyais un message à ma gouvernante pour la prévenir de téléphoner au pressing. Je me contournais ensuite la jeune fille, n’ayant vraiment pas envie de la supporter. J’avais faim et j’étais à deux doigts d’exploser. Je n’avais vraiment pas la patience de l’entendre se plaindre quant à sa vie difficile. Je ne savais même pas si c’était vrai en plus. Alors hors de question qu’elle ait le moindre de mes HP. Et encore moins de chance que je fasse un transfert illégal. Oui, j’aurai pu aller à un HP Center, mais je réservais ce transfert pour Matthys quand je le trouverai. Alors qu’elle me lâche un peu l prostituée, il ne manquerait plus que je me fasse prendre en photos avec elle. Il me faudrait des jours pour faire comprendre que non, je ne veux pas de ses services et que oui, je suis bien gay. Seigneur parfois je suis sûr que le monde entier se ligue contre moi.


(c) alysha
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Oh please go away • FT Svetlana   Jeu 30 Aoû - 6:54

Svetlana avait décidé de sortir de chez elle cet après-midi. Après tout, Soren n’était pas à la maison et, très franchement, elle n’avait pas envie de le voir. Il avait tellement pris le melon depuis qu’il avait un gros compteur qu’elle se demandait encore comment il faisait pour passer la porte de son énorme villa. Et dire qu’elle était obligée de vivre avec lui … Pourquoi l’avait-il invitée alors qu’il la traitait comme un chien ? Bonne question. Mais, au fond, elle se fichait de la réponse. Même si elle devait lui payer un loyer, il était très modeste par rapport au prix d’achat de cette baraque. Oh, bien sûr, il était loin d’avoir besoin de ce loyer pour vivre mais, depuis qu’il était revenu, l’on aurait dit que son but principal était de la saigner à blanc pour qu’elle soit condamnée à lui redemander des HP mais, ça, c’était hors de question. En effet, la dernière s’était très mal passée. Au lieu de les lui donner gratuitement – comme un ami l’aurait fait – il l’avait obligée à coucher avec lui et avait profité d’elle. Depuis ce temps-là, elle devait bien avouer qu’elle le détestait de tout son être même si, accessoirement, elle s’occupait encore suffisamment de lui pour désirer de tout son coeur qu’il redevienne comme avant. Mais, voilà, elle s’était réveillée de bonne heure et, comme chaque jour, son premier regard était destiné à son compteur. Celui-ci était presque vide et, pour mal faire, elle devait lui payer ce fichu loyer. Même si elle couchait avec des hommes toute la semaine, elle n’aurait pas assez pour vivre et pour honorer ses dettes. Il fallait absolument qu’elle trouve une autre solution. Donc, elle avait décidé de sortir prendre l’air pour y voir plus clair.

Etant donné qu’il ne faisait pas très chaud et qu’elle venait juste de passer devant un café, elle s’y arrêta. Certes, cela coûtait 2HP mais, au moins, elle pourrait se réchauffer et éviter d’avoir l’estomac vide. Même si cela lui faisait du mal de dépenser autant, elle se persuada que c’était pour la bonne cause et sortit du magasin. Mais, complètement perdue dans ses pensées, elle ne tarda pas à percuter un homme, renversant au passage environ … 1HP en café. Sous le choc, elle faillit en pleurer mais, heureusement, elle reconnut rapidement l’homme qui lui faisait face. Peut-être que, finalement, tout cela était un signe du destin et que la chance lui souriait enfin ? Les sourcils froncés, elle ne manqua pas de répartie. « C’est plutôt toi qui devrait me rembourser mon café mais, heureusement, j’ai une meilleure idée » Il avait beau lui avoir répété des centaines de fois qu’il ne lui prêterait jamais le moindre point, elle s’obstinait à essayer car, à ses yeux, il finirait par craquer, ne serait-ce que pour la voir dégager de sa vie à jamais. « Ecoute, il faut absolument que tu m’aides. Mon compteur est presque vide, mon travail ne me fait pas gagner assez d’argent et je meurs de faim. En plus, je dois encore payer mon loyer. S’il te plait, aide-moi. Je te rembourserai quand tout ira mieux. S’il te plait » Supplier ne lui faisait rien étant donné que c’était une pratique assez courante. La nuit, elle rencontrait énormément de gens, assis par terre, qui priaient les plus riches de leur donner 1 ou 2 HP. Certes, très souvent, ils finissaient par mourir par manque de points mais, de temps en temps, un riche se laissait convaincre pour Dieu sait quelle raison. Un joli minois ? Une volonté de s’excuser d’avoir autant d’argent ? Peut-être. En tous les cas, Svetlana était prête à n’importe quoi si cela pouvait lui éviter de demander de l’argent à Soren.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Oh please go away • FT Svetlana   Ven 31 Aoû - 8:36

Cette fille est pire qu’un morpion. Sérieux, elle ne peut pas juste comprendre que je ne lui donnerai pas le moindre petit HP ? Elle n’a qu’à faire des efforts. Mes parents étaient dans pauvres et ils avaient un gamin à charge. Ce n’est pas pour autant que ma mère s’est mise à faire le trottoir. Elle travaillait, comme toute personne normale. Et mon père a eu le courage de risquer sa vie pour nous sauver. Bon, d’accord, il est décédé au HPT. Mais même. Elle, elle se contente de coucher avec n’importe qui et d’harceler les gens. Et puis honnêtement, expliquez-moi pourquoi on laisse une fille comme elle se balader dans le quartier ouest hein ? Dire que j’étais presque chez moi. Cinq minutes et c’était ok. C’était vraiment une mauvaise journée. Et je crois bien que ce sont ses supplications qui vont me faire craquer. « Je te l’ai déjà dit lâches-moi ! Je te ne prête pas d’HP ! J’ai eu une mauvaise journée et je suis à bout alors si tu continues je vais vraiment m’énerver ! » Je me retournais de nouveau, bien décider à regagner mon domicile. Qu’elle aille au diable. De toute manière je ne fais pas de transfert illégal. Et puis le transfert légal il est pour Matthys. Matthys. Ce qu’il me manque. Je n’aurai jamais du rompre avec lui. Parfois je fais vraiment des trucs totalement débiles. Mais à quoi je pensais ? Le protéger oui. J’aurais dû savoir qu’il ne pourrait pas se débrouiller seul avec toute sa famille. Et lui, il aurait dû venir me voir. Me dire qu’il ne pouvait pas survivre sans moi. Mais non, il est beaucoup trop fier pour ça. Il aurait eu peur de me déranger en plus. Généralement je trouve ça adorable mais là, c’est juste très agaçant. Génial, maintenant mon sentiment de malaise s’intensifie. Merde. Je déteste ressentir ça. Il fallait que je me calme, sinon j’étais capable de faire une crise de panique. Ce n’était pas dans mes habitudes, mais depuis trois mois, je faisais des trucs pas normaux alors… et je déteste vraiment avoir une crise. Surtout en pleine rue. Avec Svetlana derrière moi. Il va vraiment falloir qu’elle me lâche la grappe elle. Je n’aurai vraiment pas dû me lever ce matin moi. Bon, au moins, j’avais enregistré une chanson. Chanson déprimante d’ailleurs. Jake, mon agent, avait trouvé ça bizarre mais il n’a rien dit de spécial. Heureusement, il n’a pas à se mêler de ma vie privée. De toute manière, les chansons qui font déprimer ont tendance à bien marcher. Surtout avec les ados qui pensent qu’elles ont perdu l’amour de leur vie. C’est vraiment pathétique. C’est moi qui aie perdue le mec que j’aime plus que tout au monde. Pas elles. Elles, elles ont juste leur premier chagrin d’amour, elles apprennent simplement ce que c’est. Après ça ira mieux. De toute manière, avec les HP désormais, seule la survie compte. En tout cas, je vois ça comme ça. Et être ainsi à l’abri du Game Over me rassure énormément. Que Matthys le frôle tous les jours me rend dingue. Il ne mérite vraiment pas ça. Et surtout pas à cause de moi. Je me demande comment il fait pour ne pas simplement se laisser mourir au lieu de trimer comme un demeuré. Non, en fait, je le sais. Il fait ça pour sa famille. Parce qu’il a le cœur sur la main et qu’il refuse de laisser ses frères et sœurs mourir. C’est certain. J’admire son courage. Moi, je le sais, je ne pourrai pas faire ça. Ou si, je pourrai, mais je tremperai vite fait dans des trucs louches. Enfin, je pense qu’il ne doit plus être tout blanc désormais. Il faut vraiment que j’aille le tirer de là. Mais pour l’instant, je n’en ai pas vraiment la force. Je ne saurai pas quoi lui dire, comment le convaincre, comment m’excuser. Actuellement, si je le vois, je fonds en larmes en lui sautant dessus. Et ce n’est pas une bonne réaction, j’en suis sûr. M’enfin. Je trouverai. Je trouve toujours.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Invité ❞

MessageSujet: Re: Oh please go away • FT Svetlana   Sam 1 Sep - 6:48

Même si elle avait enchaîné refus sur refus, Svetlana n’était pas prête à lâcher l’affaire. Un jour, il finirait forcément par craquer. Puis, franchement, avec tous les points qu’il avait, lui en donner une vingtaine n’était rien pour lui. Or que, pour elle, ça aurait été une espèce de fortune qu’elle aurait pris soin de dépenser intelligemment. Mais, manifestement, ils ne vivaient pas dans le même monde. Lui, se plaisait à dépenser ses points dans des vêtements de luxe alors, qu’elle, essayait simplement de survivre. Est-ce qu’il savait seulement ce que c’était que de devoir travailler pour obtenir des points ? Elle ne le pensait pas. Ces gens-là étaient sûrement nés riches et n’avaient jamais rien connu d’autre. Au fond, elle les détestait tous autant qu’ils étaient. S’ils avaient bien voulu donner ne serait-ce qu’un dixième de leur fortune aux plus pauvres, tout le monde aurait pu manger à sa faim mais, bien sûr, ils préféraient accumuler les richesses pour vivre une centaine d’années. La vie était profondément injuste. Ainsi, elle avait été contrainte de faire un métier qu’elle détestait pour essayer d’accumuler un peu d’argent. Contrairement à ce qu’il avait l’air de penser, elle ne couchait pas avec des hommes par plaisir mais, uniquement, parce qu’elle cherchait à survivre de toutes ses forces. Certes, elle aurait pu faire un métier plus « respectable » mais, malheureusement, ces métiers étaient occupés depuis longtemps par d’autres personnes. Et, vu les horaires, elle n’aurait fait que travailler du matin jusqu’au soir. Ici, elle avait au moins la journée pour s’occuper puisqu’elle ne prenait son service que la nuit. C’était sans doute le seul avantage mais c’en était un de taille puisque, le jour, elle pouvait se reposer. Parfois, elle aurait simplement aimé naître du bon côté de la ville, dans ce quartier par exemple.

A ce propos, si Svetlana s’y baladait, c’était pour la simple et bonne raison qu’elle vivait dans la villa de Soren. Dieu sait pourquoi il l’avait invitée à vivre avec lui. Sans doute pour mieux profiter d’elle ? Mais, bien loin d’être de la pure charité, il lui faisait payer un loyer. Un loyer qu’elle était censée lui remettre aujourd’hui mais, voilà, elle n’avait pas assez d’argent. Certes, elle aurait pu partir de là mais, elle devait bien avouer que pour le même prix, elle n’aurait pu se payer qu’un taudis en ville alors, qu’ici, elle avait quand même sa chambre à elle dans cette villa de luxe. Le choix était vite fait. Paniquée à l’idée que Raven lui refuse ces quelques points, elle le suivit et marcha derrière lui. « Alors, je peux sûrement travailler pour toi. Je peux faire ton ménage ou laver ta voiture. Fais moi faire ce que tu veux mais j’ai absolument besoin de ces points aujourd’hui » le supplia-t-elle de nouveau. S’il ne voulait pas lui donner des points gratuitement, peut-être le ferait-il si elle se proposait de faire quelque chose pour lui ? De toute manière, elle n’avait rien à perdre mais tout à gagner. « Je suis sûre que tu dois être trop occupé pour tout faire toi-même » le flatta-t-elle. Après tout, en lui soufflant qu’il était un homme important et donc qu’il était essentiel qu’il délègue peut-être le ferait-il ? Elle était prête à absolument tout pour ne pas devoir demander un crédit à Soren. Même à accomplir les tâches les plus humiliantes. Puis, au moins, Raven aurait là un bon moyen de se venger d’elle. C’était parfait comme offre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Oh please go away • FT Svetlana   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Oh please go away • FT Svetlana ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ma collection a un an ( svetlana 83) MAJ 18/07/11
» Saucisses de poulet "maison" par Svetlana Kononova

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HEALTH POINTS :: RP terminés-